Louis Eugène Follenfant


Il naît le 20/11/1880 à Saint-Christophe-sur-le-Nais, fils de Marie Désiré Émile et de Philomène Chanson. Son père, né le 10/11/1849 à Ruillé-sur-le-Loir (72) décède le 04/03/1926 à Saint-Christophe. Sa mère, née le 28/02/1853 à Saint-Pierre-de-Chevillé (72) décède elle aussi à Saint-Christophe, le 18/06/1923.

Ses parents se sont épousés à Saint-Pierre-de-Chevillé le 2 octobre 1871.

Ils sont cultivateurs et on les retrouve sur la commune de Saint-Christophe-sur-le-Nais, successivement à La Bauce (1881), La Goupillère (1886) et pour finir au faubourg de Vienne, là où sont enregistrés leurs décès.


Le couple aura de nombreux enfants :


  • Émile Louis né en 1872 qui décède à Saint-Christophe le 01/07/1901
  • Célestine née en 1873
  • Marie née en 1876
  • Madeleine née en 1877
  • Marthe née en 1879
  • Louis Eugène le 20/11/1880 à Saint-Christophe objet de la fiche
  • Urbain né le 16/12/1882 à Saint-Christophe qui épouse en premières noces Désiré Augustine Arnou le 27/10/1908 à Sonzay et en secondes noces Aimée Papault le 07/09/1919 toujours à Sonzay.
  • Gustave Eugène né le 21/03/1884 à Saint-Christophe qui épouse Ernestine Huchon le 22/06/1907 à Souvigné
  • Louise Alexandrine née le 30/04/1886 et décédée le 16/05/1886 à Saint-Christophe
  • Clotilde Henriette née le 22/07/1887 à Saint-Christophe qui épouse François Alphonse Dhomé le 25/06/1907 à Saint-Christophe et décède le 16/08/1949 à Dissay-sous-Coucillon.
  • Maria Maximilienne née le 12/06/1889 à Saint-Christophe
  • Léon né le 29/07/1890 à Saint-Christophe qui épouse Eugénie Louise Desvaux le 17/06/1913 à Beaumont-la-Châtre (72)
  • Gabrielle Germaine Louise née le 14/07/1892 à Saint-Christophe qui épouse François Bodet le 20/06/1915 à Saint-Christophe.


Louis Eugène Follenfant épouse Marie Louise Désirée Breton le 3 juillet 1905 à Sonzay (37).



 Il porte le numéro matricule 739 au recrutement de Tours pour la classe 1900 et est incorporé au 66e Régiment d'Infanterie. On ne sait pas quand il tombe malade (n'ayant pas sa fiche matricule, nous n'avons pas plus de précisions pour l'instant).

  

Il décède le 25 février 1915 à l'Hôpital de l'École Polytechnique de Paris, rue Descartes à Paris des suites de maladie : fièvre typhoïde, perforation intestinale et bronchite. Il est déclaré « Mort pour la France » et son nom est gravé sur le Monument aux morts de Sonzay.

  

 

 

 








Sources : AD 37en ligne et site mémoire des hommes.fr

CP : Site Delcampe

MAM Sonzay : Roland Bruneau


Hôpital militaire V : G : 3 installé dans l'École Polytechnique de Paris, rue Descartes